Jeudi 13 novembre 2014

9h30 : Accueil et Mot de bienvenue

9h45-10h30 : France Living Labs : quelle(s) place(s) des usagers dans les Living Labs ?

par Brigitte Trousse (France Living Labs, Inria et ICT Usage Lab)
Résumé : Après avoir introduit ce qu’est un living lab et ses diverses caractéristiques, il s’agira de décliner le(s) rôle(s) des usagers dans un living lab. Des illustrations issues de divers living labs au niveau européen seront données.

10h30-11h15 : Questions d’éthique et de déontologie dans le contexte des Living Labs

par Javier Barcenilla (Université de Lorraine – Metz, PErSEUs, Ux Lab) et Charles Tijus (LUTIN-UserLab)
Résumé : Dans cette présentation nous aborderons les questions d’éthique qui sont pratiquement absentes dans la littérature sur les laboratoires d’usage et sur « l’expérience – utilisateur ». Cela est dû en partie au fait qu’un certain nombre de praticiens dans ce domaine n’obéissent à aucun code de déontologie (ingénieurs, informaticiens, etc.) ; moins encore lorsque les laboratoires d’usage font partie intégrante de l’entreprise. Cependant, la prise en compte des nombreux aspects liés à l’éthique et à la déontologie nous semble fondamentale dans le contexte des Livings Labs. Ils sont liés aux nouvelles formes d’étude des usages, aux techniques utilisées et à la fragilité de certaines catégories de population étudiées.

11h15-11h30  : Pause

11h30-13h00 : Table ronde « Les seniors dans les Living Labs »

La participation les séniors dans le processus de conception : une démarche Living Lab
par Karine Lan (UTT, UMR 6279, ICD/Tech-CICO, Living Lab ActivAgeing)
Résumé : Le Living Lab ActivAgeing (LL2A), labellisé ENoLL, développe l’activité de création et d’évaluation de solutions nouvelles pour l’autonomie, la santé et le bien-être des personnes âgées au domicile. Pour cela, les pratiques participatives impliquant les séniors sont au cœur de son approche. Fondé par l’Université de technologie de Troyes, le LL2A dispose d’une plateforme de recherche et d’expérimentation pour observer et comprendre l’usage des technologies, au service de projets d’innovation. L’un de ces projets est PaeLife, un projet de recherche européen Ambient Assisted Living, dont l’objectif est de permettre aux séniors de rester connectés à travers une application par commandes vocales ou gestuelles avec une interface simple et unifiée : AALFred. Cette présentation porte sur le retour d’expérience de la démarche Living Lab adoptée dans le cadre de ce projet. Nous discuterons des méthodes utilisées – depuis l’analyse des besoins jusqu’au déploiement au domicile des utilisateurs – mais surtout de la participation des séniors aux différentes étapes du processus de co-conception. Nous expliquerons de quelle manière leurs retours ont été formalisés et intégrés dans l’amélioration de l’application. Nous décrirons également la motivation des séniors à participer au projet, les règles éthiques que nous nous appliquons et qui cadrent cette participation à l’innovation ouverte dans le secteur Santé-Autonomie. »

DAD (Design for Adapted Devices) : un outil Living Lab pour le vieillissement basé sur les technologies cognitives : diagnostic, stimulation, assistance, remédiation, suppléance
par Aissaoui Djamel, Javier Barcenilla (Université de Lorraine) & Charles Tijus (LUTIN-UserLab)
Résumé : Ce travail de thèse poursuit deux objectifs complémentaires, d’une part, une réflexion théorique à partir de l’état de l’art des recherches actuelles autour des dispositifs ergonomiques de stimulation et de remédiation cognitive, d’assistance et de suppléance destinés aux personnes âgées et, d’autre part, la conception et la validation d’un système informatique d’aide au diagnostic des déficits liés au vieillissement et aux handicaps s’y référent (DAD : Design for Adapted Devices). L’objectif de ce travail est de concevoir un outil pour faciliter et standardiser les procédures de diagnostic, en constituant en même temps un instrument d’aide à la décision sur le type d’aide technique qui pourrait être mise en place pour ce publique présentant des besoins bien spécifiques.

Les conditions d’association des usagers fragiles à de véritables campagnes de tests utilisateurs
par Jean-Philippe Mousnier (Living Lab AEQUOLAB technologies émergentes et fragilités, Laval)
Résumé : Associer des usagers fragiles à des séances de tests ou à des projets complets de co-conception n’est pas un sujet facile, car le droit à la fragilité recouvre aussi bien le droit du patient, le droit du consommateur, le droit à l’information, le droit au consentement éclairé, le droit de retrait, le droit à la protection des données personnelles, le droit à l’intimité, et toutes les obligations liées. Il n’existe pas à ce jour en France, ni en Belgique, de protocole public généralisé pour encadrer les essais et expérimentations au domicile, ou dans un lieu (Living Lab par exemple) qui sortent du champ d’application des règles d’essais et d‘expérimentations en général telles que définies par l’INSERM ou le COFACE, ou plus précisément par les autorisations d’essais cliniques. Chacun définit ses propres règles et pratiquement aucune ne sont rendues publiques et opposables avant le lancement d’une nouvelle expérimentation.

13h00-14h00 :  Pause déjeuner (à la charge de chaque participant)

Horaire Salle plénière Salle Fab Lab
14h00-15h30

Table ronde « Impliquer les usagers dans les Living Labs »

Apports et limites d’une démarche d’innovation centrée usager. Le cas du Living Lab «arts-sciences» EXPERIMENTA/Inmédiats (http://inmediats.fr/le-living-lab-dexperimenta-2014)
par Raphaël Besson (Directeur de l’agence Villes Innovations – Madrid, Grenoble)
Résumé : Nous présenterons les résultats d’un Living Lab « Arts-Sciences » mis en place en octobre 2013 et 2014 lors du salon EXPERIMENTA à Grenoble. Ce retour d’expérience nous permettra de discuter de l’apport et des limites des démarches d’innovation centrées sur les usagers

Collaborer dans les règles, coopérer dans la réflexion
par Elie Coulet (Association Cluster AGHIR)

Comment impliquer les citoyens dans la co-conception d’une gouvernance environnementale ?
par Philippe Valoggia, Guillaume Gronier et Sandrine Reiter (CRP Henri Tudor)

Atelier « Un jeu vidéo pour expliquer la démarche Living Lab »

Animé par Mélissa Richard, Isabelle Chabanon-Pouget, Matthieu Vernet, Adrien Schwarz (Carrefour numérique², Living Lab Universcience (Cité des sciences et de l’industrie)  & Inmédiats, réseaux ENoLL et France Living Labs)

Résumé : La démarche Living Lab est un concept qui peut parfois être difficile à expliquer à nos publics. Pour la vulgariser, nous travaillons, depuis juillet 2013, sur la création d’une application web ludique et interactive. A chaque étape du développement, le public a été mis à contribution pour tester et donner son avis. A votre tour, venez découvrir et contribuer à l’avancée d’un jeu vidéo pour comprendre/expliquer ce qu’est la démarche Living Lab.

Durée : 45 minutes (20 personnes maximum).

15h30-16h00 Pause Pause
16h00-17h30

Table ronde « Du patient passif au patient collaboratif »

Introduction
par Nathalie Chalhoub (Cité de la santé), Robert Picard et Antoine Vial  (co-fondateurs du Forum des living labs en santé et autonomie)

La démarche de living lab pour apporter des solutions aux malvoyants
par Emmanuel Gutmann (Institut de la vision)

La démarche de living lab pour apporter des solutions aux personnes âgées
par Samuel Benveniste (CEN Stimco Hôpital Broca – APHP)

Les usagers dans la démarche de Living Lab
par Nicolas Brun (UNAF)

Industriels (Bluelinea)
par Alexis Westermann

Puissance publique territoriale en santé
par Patrick Olivier (ARS IdF - Dir. de la stratégie)

Atelier « Un jeu vidéo pour expliquer la démarche Living Lab »

Animé par Mélissa Richard, Isabelle Chabanon-Pouget, Matthieu Vernet, Adrien Schwarz (Carrefour numérique², Living Lab Universcience (Cité des sciences et de l’industrie)  & Inmédiats, réseaux ENoLL et France Living Labs)

Résumé : La démarche Living Lab est un concept qui peut parfois être difficile à expliquer à nos publics. Pour la vulgariser, nous travaillons, depuis juillet 2013, sur la création d’une application web ludique et interactive. A chaque étape du développement, le public a été mis à contribution pour tester et donner son avis. A votre tour, venez découvrir et contribuer à l’avancée d’un jeu vidéo pour comprendre/expliquer ce qu’est la démarche Living Lab.

Durée : 45 minutes (20 personnes maximum).

17h30-18h15 : Les Living Labs en tant qu’outils de coaching d’entreprises

par Catherine Delevoye (Technoport SA)
Résumé : Cette présentation offre un retour d’expérience sur les living labs en tant que moyen de mettre en relation des start-ups innovantes et les uagers potentiels de leurs produits et services au sein d’un incubateur d’entreprises. Cet outil de développement commercial est offert aux entrepreneurs à travers deux pratiques spécifiques: les living labs multisessions lors d’événements de coaching et les living labs à caractère international proposés dans le cadre des projets européens LILA (Interreg IV B) et ACE (FP7).

18h15-18h30 : Mot de cloture


NB : Ce programme provisoire peut subir encore quelques modifications. Merci de votre compréhension.