Quand l'UX rencontre la neuroergonomie

Quand l'UX rencontre la neuroergonomie

Depuis longtemps, l’ergonomie vise à concevoir des produits et services utiles et utilisables. Le design d’expérience utilisateur tend à ce qu’ils soient également agréables et mémorables.
C’est pour cette raison que la mesure des émotions est un peu la quête du Graal des UX designers. En effet, elle permettrait d’objectiver et de quantifier la dimension expérientielle de l’interaction avec une application, un site internet ou un service quelconque.

Pour les praticiens les plus aventureux, une approche possible serait de s’orienter vers la neuro-ergonomie. Cette discipline propose des méthodes outillées d’analyse de la cognition des utilisateurs (électroencéphalographie, réponse électrodermale, arythmie cardiaque …).
Ce serait donc un moyen de mesurer les émotions à la source. Ceux qui ont eu l’opportunité de mobiliser ces outils se sont cependant rapidement rendus compte des difficultés importantes sur le terrain : nécessité de standardisation des tests utilisateurs, difficulté à récolter des données dans certains environnements, besoin d’une expertise en métrologie, prise de position quant aux théories des émotions, etc.

Cette intervention propose de s’interroger sur la flexibilité d’une telle approche aux réalités du quotidien des UX designers. Elle proposera la perspective d’un « UX-omètre » : outil permettant de statuer sur l’expérience vécue en situation de tests utilisateurs sur le terrain. L’objectif est de présenter une méthodologie et des indicateurs comportementaux qui mixe l’exigence scientifique de la neuro-ergonomie et la réalité de terrain de l’UX.

Depuis longtemps, l’ergonomie vise à concevoir des produits et services utiles et utilisables. Le design d’expérience utilisateur tend à ce qu’ils soient également agréables et mémorables.
C’est pour cette raison que la mesure des émotions est un peu la quête du Graal des UX designers. En effet, elle permettrait d’objectiver et de quantifier la dimension expérientielle de l’interaction avec une application, un site internet ou un service quelconque.

Pour les praticiens les plus aventureux, une approche possible serait de s’orienter vers la neuro-ergonomie. Cette discipline propose des méthodes outillées d’analyse de la cognition des utilisateurs (électroencéphalographie, réponse électrodermale, arythmie cardiaque …).
Ce serait donc un moyen de mesurer les émotions à la source. Ceux qui ont eu l’opportunité de mobiliser ces outils se sont cependant rapidement rendus compte des difficultés importantes sur le terrain : nécessité de standardisation des tests utilisateurs, difficulté à récolter des données dans certains environnements, besoin d’une expertise en métrologie, prise de position quant aux théories des émotions, etc.

Cette intervention propose de s’interroger sur la flexibilité d’une telle approche aux réalités du quotidien des UX designers. Elle proposera la perspective d’un « UX-omètre » : outil permettant de statuer sur l’expérience vécue en situation de tests utilisateurs sur le terrain. L’objectif est de présenter une méthodologie et des indicateurs comportementaux qui mixe l’exigence scientifique de la neuro-ergonomie et la réalité de terrain de l’UX.

À propos du speaker

À propos du speaker 

yannick

Yannick Daviaux

Yannick Daviaux

Docteur en Neurosciences spécialisé en métrologie de la performance humaine (cognition, émotion, motricité)

Docteur en Neurosciences spécialisé en métrologie de la performance humaine (cognition, émotion, motricité)

Interview

Merci pour leur soutien !

Merci pour leur soutien !

À propos

À propos

Les UX DAYS 2018 est un évènement organisé par l'association Flupa (site web)

Les UX DAYS 2018 sont un évènement organisé par l'association Flupa 
(Site Web)

Nous suivre

Nous suivre

iconmonstr-facebook-4-240
iconmonstr-twitter-60